Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Cartes pour les Fêtes de Fin d'Année
Jeu 14 Déc - 8:08 par mosu

» Ouvrage à l'aiguille
Jeu 16 Nov - 23:54 par gachdel

» Les logos de Google
Mar 14 Nov - 5:44 par mosu

» Jardin 2017
Ven 30 Juin - 5:29 par gachdel

» Insectes, papillons...
Dim 25 Juin - 3:06 par mosu

» Animaux sauvages
Dim 2 Avr - 16:18 par gachdel

» Catastrophe à Fougères
Mer 28 Sep - 17:16 par gachdel

» Renard n'est plus un nuisible !
Mar 30 Aoû - 7:59 par mosu

» Photos des fleurs
Dim 7 Aoû - 16:30 par gachdel

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Les grands moments de ce jour là dans le passé

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Lun 23 Jan - 11:05

Très intéressant, merci !! :)

Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mar 24 Jan - 7:13

24 janvier 1848
La première pépite d'or est trouvée en Californie. Le matin du 24 janvier, dans l'écluse d'une scierie hydraulique, un ouvrier aperçut « des petits machins luisants », ainsi qu'il le racontera plus tard. La nouvelle s'ébruita rapidement et, au bout de six jours, les ouvriers de l'usine avaient déjà ramassé pour plus de cent dollars d'or. Quelques mois plus tard, toute la Californie était désertée ; les villes et les champs étaient abandonnés, il y avait déjà plus de deux mille chercheurs d'or. Ce fut un véritable exode à travers tous les Etats. Parmi les aventuriers qui partaient à la recherche de l'or, il y avait aussi bien sûr des étrangers. Les Français étaient alors surnommés les Keskydees, à cause de leur éternelle question : « Qu'est-ce qu'il dit ? »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mer 25 Jan - 8:33

25 janvier 1910
Terrible inondation à Paris. La première inondation connue dont a souffert Paris remonte à l'an 585. Cette première catastrophe pose d'ailleurs un problème puisque Grégoire de Tours nous parle de « plusieurs naufrages » s'étant produits « entre la Cité et l'église Saint-Laurent ». La Seine venait battre notre actuel carrefour Strasbourg-Magenta. Cela paraît peu croyable ! Et pourtant le détail donné par le premier historien de notre histoire est exact. A cette époque devait encore subsister un bras de la Seine, marécageux la plus grande partie de l'année, et reliant notre port de l'Arsenal à notre place de l'Alma en passant par l'emplacement de la Bastille, de la République, des rues du Château-d'Eau, Richer, de Provence, des Mathurins, de Penthièvre, du Colisée et Marbeuf. En période d'inondations, la Seine devait sans doute s'étendre jusqu'à ce bras qui, en temps normal, servait de « canal de sûreté ». La rivière retrouvait ainsi ses anciennes limites. Car il y a des millénaires, le fleuve s'étendait de Notre-Dame-des-Lorettes à Saint-Sulpice. Le Champ-de-Mars, Grenelle, le faubourg Saint-Germain, les grands boulevards, l'Opéra, tout était noyé. Aujourd'hui, lorsqu'on prend la rue de Provence et la rue de Sèvres, on suit les anciennes berges de la Seine. Les Parisiens de 1910 furent tout étonnés de voir de l'eau gare Saint-Lazare et le square Louis XVI transformé en lac : la Seine , durant cette semaine tragique, revenait chez elle et reprenait tout bonnement son lit d'autrefois. Longtemps d'ailleurs, des marais subsistèrent de la rue des Petits-Champs à la rue de Provence, et Regnard, regardant de ses fenêtres les chemins de la Grande-Batelière et de Chantereine, affirme que « l'oreille et la laitue » y poussaient à profusion.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 28 Jan - 0:22

28 janvier 1887
Début de la construction de la Tour Eiffel. Cette construction suscita de bien nombreuses réactions chez les Parisiens : les artistes lui reprochaient d'enlaidir Paris et n'appelaient la Tour que Pyramide insensée (François Coppée, Chandelier creux (Huysmans), Quincaillerie superbe, lampadaire tragique (Léon Bloy), Squelette disgracieux et géant (Maupassant). Ils avaient tous signé ce manifeste : « Nous venons protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu... contre l'érection,en plein coeur de notre capitale, de l'inutile et monstrueuse Tour Eiffel, que la malinité publique, souvent empreinte de bon sens, a déjà baptisée du nom de Tour de Babel ».


Dernière édition par Bellator le Mer 1 Fév - 0:00, édité 1 fois

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Dim 29 Jan - 11:25

Elle a été construite et finalisée en combien de temps ?

J'ai emmené mon grand garçon l'année dernière, le petit a pris peur quand il la vue si grande.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mar 31 Jan - 23:56

1er février 1394
Le roi Charles VI est sur le point d'être brûlé dans un bal. Dès le 6 août de l'année précédente, le roi Charles, allant faire la guerre au duc de Bretagne, et passant par la forêt de Mantes, avait été saisi tout à coup d'une horrible frénésie qui lui avait ôté entièrement l'usage de la raison. Cette maladie funeste commençait à se passer, et les accès de fureur devenaient plus rares, lorsqu'un terrible accident vint replonger le roi dans ses rechutes ordinaires.
Les médecins avaient recommandé delui lui procurer tous les divertissements capables de flatter son imagination. On était au fort de l'ivresse des plaisirs du carnaval, lorsqu'il prit fantaisie au roi d'exécuter un déguisement de caprice. Le mariage d'une des filles de la reine avec un gentilhomme vermandois fut pour le roi une occasion de se satisfaire. Le jour des noces, la reine donna un festin splendide, suivi d'un bal où toute la cour devait se trouver. Le roi entra dans la salle où l'on dansait : il était déguisé en sauvage, et conduisait cinq seigneurs habillés comme lui, et enchaînés les uns aux autres. Avant que cette mascarade parût, on avait ordonné d'éloigner les flambeaux : le duc d'Orléans, qui n'était pas instruit de cet ordre, abaissa une torche allumée que tenait un de ses gens, sur la tête des sauvages. Dans le moment le feu prit aux habits, faits de toile enduite de poix, sur laquelle on avait appliqué des étoupes : la flamme se communiqua rapidement, et la salle retentit des hurlements que poussaient les masques.
Heureusement le roi avait quitté la danse, et s'amusait à parler à la duchesse de Berry ; il voulut la quitter : « Où voulez-vous aller ? lui dit-elle en l'arrêtant ; vous voyez bien que vos compagnons ardent (brûlent) ». La princesse conservant une présence d'esprit rare, dans un danger si pressant, le cacha sous la queue de son manteau. Les cinq sauvages cependant étaient dévorés dans leurs habits collés sur leur corps ; les quatre premiers, Hugues de Guissay, le comte de Joigny, Aymard de Poitiers, et le bâtard de Foix, moururent ; Jean de Nantouillet, le cinquième, plus heureux que les autres, courut se précipiter dans une cuve pleine d'eau.
Le duc d'Orléans, en expiation de son imprudence, fonda une chapelle aux Célestins, où l'on offrait tous les jours le saint sacrifice en mémoire des malheureux princes dont nous venons de parler.

----------------------

Il me semble que la Tour Eiffel a été finie pour l'exposition universelle.

Je crois que c'est 1889 aussi, mais je vais vérifier study

Construite en deux ans, deux mois et cinq jours, de 1887 à 1889, par 250 ouvriers

C'était en 1887 , ils se sont trompés où j'ai pris mes renseignements

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Mer 1 Fév - 0:12

Y'a pas à dire, ce roi Charles était vraiment cinglé affraid

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mer 1 Fév - 0:15

On a appelé cela: Le bal des Ardents

si ma mémoire est bonne

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Mer 1 Fév - 7:02

quelle horreur.... :(

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 4 Fév - 3:10

4 février 2012
Il fait très froid en Bresse

--------

Et oui, c'est important aussi

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Dim 5 Fév - 22:30

6 février 806
Charlemagne prévoit le partage du royaume entre ses fils. Charles, Pépin et Louis se voient attribuer des parts équitables du royaume, mais la mort prématurée des deux premiers laissera Louis seul héritier.

--------------------------------------------

Je pensais pas que Pépin était en Bresse depuis aussi longtemps

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mer 8 Fév - 4:31

8 février 1786
L'expédition de La Pérouse double le Cap Horn. Un jour, dans l'île de Tutuila, au cours du long voyage que fit La Pérouse, éclata un tragique incident. Le second du navire, le commandant Fleuriot de Langle, descendit à terre pour renouveler la provision d'eau douce. Mais, sur la plage, il se trouva en face de ravissantes jeunes filles, aux cheveux garnis de fleurs d'hibiscus, qui s'avançaient vers les Français et, comme le raconteront plus tard les rescapés, s'offraient d'une manière bien joliment indédente... Leurs avances, après plusieurs semaines de mer, ne furent évidemment pas unanimement repoussées.
Il s'ensuivit une extrême confusion et un non moins certain désordre. Pour convaincre les chefs indigènes de rétablir l'ordre, et pour détourner l'attention des dames aux fleurs d'hibiscus, Fleuriot de Langle offrit à ces dernières divers objets de pacotille. Malheureusement, la remise des présents et les inévitables comparaisons qui s'ensuivirent créèrent des jalousies tout aussi inévitables, et la tension augmenta. Bientôt la corvée d'eau fut entourée par sept à huit mille sauvages... et Fleuriot de Langle se trouva dans une situation périlleuse. Il n'eut plus qu'une idée, fuir et regagner son navire. Mais, si les jeunes filles s'étaient repliées en bon ordre, leurs compagnons empêchèrent les Français de réembarquer. Les matelots tirèrent alors les premiers coups de fusil, les sauvages devinrent furieux et un effroyable massacre succéda aux scènes de séduction des dames tutuilas.
La Pérouse devait continuer son voyage encore durant quelque temps puis, on le sait, disparaissait mystérieusement. C'est seulement en 1826, dans l'île de Vanikoro, que l'on découvrit les débris de son bateau : un morceau de bois sculpté, une écuelle en argent estampillée de fleurs de lys, une cloche de bord en bronze. Tous ces vestiges avec lesquels il est impossible de reconstituer la tragédie où périt l'Astrolabe furent abrités au Musée de la Marine.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Lun 13 Fév - 0:11

13 février 1895
Louis et Auguste Lumière déposent le brevet du Cinématographe. Né en 1864, Louis Lumière est le fils d'un industriel franc-comtois spécialisé dans la fabrication de matériel photographique. Passionné, Louis se consacra jusqu'à la fin de ses jours à ses recherches sur la photographie en couleurs, la stéréo-synthèse et le film en relief. Aidé par son frère Auguste, Louis perfectionna les travaux d'Étienne-Jules Marey, de Goerges Demény ou encore de Thomas Edison, donnant ainsi naissance à l'enregistrement photographique du mouvement, en utilisant une pellicule perforée et un mécanisme simple d'enclenchement (système qui fit l'objet du brevet déposé ce jour). A l'époque, le Cinématographe ne représentait qu'une curiosité scientifique, à laquelle ses créateurs ne voyaient pas d'avenir commercial ou artistique.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Lun 13 Fév - 6:38




<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 18 Fév - 3:50

18 février 1858
Apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous, pour la deuxième fois. Ce jour, la Vierge demanda à Bernadette, alors âgée de quatorze ans, de revenir tous les jours pendant les quinze jours suivants, ce qu'elle fit. Les apparitions furent déclarées authentiques par l'Église catholique et la grotte de Lourdes devint un lieu de pèlerinage. En 1866, Bernadette entra chez les soeurs de la Charité de Nevers, prononça ses voeux en 1867, fut béatifiée en 1925 et canonisée en 1933.

Et 100 ans plus tard, nouvelle apparition divine

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Dim 26 Fév - 7:22

26 février 1598
Naissance de Voiture. L'oracle du Salon de Mme de Rambouillet et de la Société des Précieuses était un homme plein d'esprit, de facilité, de charme et de don d'à-propos. Un jour où Voiture lui avait envoyé un petit sonnet qu'il venait de faire et dont il était très content, Mme de Rambouillet le fit imprimer puis relier dans un livre déjà très ancien. Elle laissa négligemment traîner ce livre sur une table, ouvert bien sûr à la bonne page. Lorsque Voiture arriva dans le salon, il aperçut le livre, lut le sonnet et resta stupéfait la bouche ouverte, pendant cinq minutes, ne comprenant plus rien. N'est-ce pas un tour abominable à jouer à un poète ?

------------------------

le pauvre devait être surpris en effet

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 3 Mar - 23:49

4 mars 1193
Mort de Saladin, souverain d'Egypte, de Syrie, d'Arabie et de Mésopotamie. On sait quelle longue surprise la sagesse et la valeur de ce prince excitèrent parmi les Croisés, alors conduits par Richard Coeur-de-Lion et Philippe-Auguste. L'Europe n'avait à cette époque que du mépris pour l'Orient, qu'on supposait uniquement peuplé de barbares. Un des plus grands bienfaits des Croisades a été de briser la barrière qui séparait ainsi ces deux mondes, d'enlever à la chrétienté sa prétention exclusive à la civilisation, et d'ouvrir devant elle un champ immense de poésie, de science et de richesses.


<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 10 Mar - 7:39

10 mars 1888
Premier match de boxe en France. Il est organisé dans la propriété du baron de Rotschild, à Chantilly.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 10 Mar - 23:52

11 mars 1524
L'équinoxe de printemps tombe le 11 mars, au lieu de la date habituelle du 21 mars. Ceci entraîne un décalage des fêtes de Pâques. Cette anomalie avait une cause bien précise : le décalage de 3 jours sur quatre siècles. Le pape Grégoire XIII réunit un conclave de savants afin de remédier à ce problème : c'est le début de la réforme grégorienne qui aboutira au remplacement du calendrier Julien en 1582. Cette annnnée-là, on passera directement du jeudi 4 au vendredi 15 octobre 1582.

------------------------------------------------

Pas facile pour la police de demander à un suspect: que faisiez vous dans la nuit du 4 au 15 octobre ?

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Jeu 15 Mar - 7:41

15 mars 1493
Christophe Colomb rentre triomphalement à Palos, de retour des Indes. Il était parti le 3 août 1492.

-------------------------

Il a trainé en route, d'où l'expression: la croisière s'amuse

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 17 Mar - 7:14

17 mars 1665
La république de Hollande fait publier une ordonnance qui règle les récompenses de ceux qui seraient blessés au service de la patrie.
Pour la perte des deux yeux : 1500 livres
Pour celle d'un oeil : 350
Pour celle des deux bras : 1500
Pour celle du bras droit : 450
Pour celle du bras gauche : 350
Pour celle des deux mains : 1200
Pour la main droite : 350
Pour la main gauche : 300
Pour les deux jambes : 700
Pour une seule : 350
Pour la perte des deux pieds : 450
Pour un pied : 200
-------------------------------

A noter que la perte d'une jambe est la moitié des deux mais pas pour les pieds ...

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 17 Mar - 21:10

18 mars 1314
Sous le règne de Philippe-le-Bel, Jacques de Molay, grand-maître des Templiers, et Guy, frère du dauphin d'Auvergne, sont brûlés sur la place Dauphine. Tous les ans les successeurs des Templiers, qui ont par la suite rendu public leur culte à Paris, vont un à un, le 18 mars, sur le lieu du supplice. Bossuet a dit au sujet de cet événement historique : « On ne sait s'il n'y eut pas plus d'avarice et de vengeance, dans cette exécution, que de justice. »


<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Ven 30 Mar - 6:25

30 mars 1853
Naissance de Vincent Van Gogh, aux Pays-Bas.

---------------------

Il n'y a que des artistes aux Pays Bas !

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Dim 1 Avr - 6:42

1er avril 1764
Eclipse de Soleil. Quelques jours avant cette éclipse, la Gazette de France avait publié l'avis suivant : « Les curés, tant des villes que des campagnes, sont invités à commencer plus tôt qu'à l'ordinaire l'office du quatrième dimanche du carême, à cause de l'éclipse totale du soleil, qui, sur les dix heures du matin, ramènera les ténèbres de la nuit ; ils sont invités, en même temps, d'avertir le peuple que les éclipses n'ont sur nous aucune influence, ni morale ni physique, qu'elles ne produisent et ne présagent ni stérilité, ni contagion, ni guerre, ni accidents funestes, et qu'elles sont les suites nécessaires du mouvement des corps célestes, aussi naturel que le lever et le coucher du soleil ou de la lune. »

-----------------------------------------

Ils avaient peur que les fidéles s'éclipsent

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Lun 2 Avr - 0:25


<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Mer 4 Avr - 4:14

4 avril 1968.
Celui qui a déclenché la révolution non violente pour les droits civiques des Noirs est atteint d'une balle mortelle à 39 ans.

L'après-midi est sur le point de s'achever. Dans sa chambre du Lorraine Motel de Memphis, Martin Luther King est inquiet, fatigué.
Depuis quelque temps, le pasteur est largement critiqué, désavoué, inégalement suivi.
Après une succession d'échecs, il peine à rassembler les foules autour de ses sermons, son image décline.
Néanmoins, il persiste à vouloir prouver que la non-violence est la solution.
C'est pour cela qu'il est revenu à Memphis, la veille, le 3 avril 1968, avec ses partisans afin de soutenir la grève des éboueurs noirs de la ville
en espérant que, contrairement à la fois précédente, la manifestation ne se finisse pas en scènes de pillage et en fusillades.
La municipalité locale condamne sa venue, de même que la Maison-Blanche, mais ça lui est égal.
Il est obsédé par tout cela, mais ne laisse rien transparaître. Avant d'aller dîner, il se change dans la chambre 306,
une chambre qu'il a si souvent occupée avec son ami et confrère le révérend Ralph Abernathy qu'elle est surnommée "suite King-Abernathy", d'après les dires de ce dernier.

Un peu avant 18 heures, King sort sur le balcon pour converser avec ses amis qui l'attendent sur le parking, en contrebas.
Ils sont tous invités à dîner chez le révérend Billy Kyles, qui se tient à quelques mètres de Martin Luther, sur le balcon.
À 18 h 1, un coup de feu retentit. La balle atteint King au visage. Elle entre par sa joue droite, fracasse sa mâchoire et plusieurs vertèbres, avant de sectionner sa moelle épinière. Martin Luther King s'effondre sur le sol.
Ses amis accourent du parking pour le secourir, il est défiguré et gît dans une mare de sang.
Les regards se lèvent pour voir d'où a été tiré le coup. Probablement du bâtiment d'en face, mais rien ne bouge.
À la vue du King sans connaissance, c'est la panique, les cris, les pleurs.
Arrivés rapidement sur place, les secours embarquent le corps pour l'emmener au St Joseph's Hospital.
Malgré un massage cardiaque manuel, le coeur de King ne repart pas. À 19 h 5, la mort de Martin Luther King est officielle.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum