Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Cartes pour les Fêtes de Fin d'Année
Jeu 14 Déc - 8:08 par mosu

» Ouvrage à l'aiguille
Jeu 16 Nov - 23:54 par gachdel

» Les logos de Google
Mar 14 Nov - 5:44 par mosu

» Jardin 2017
Ven 30 Juin - 5:29 par gachdel

» Insectes, papillons...
Dim 25 Juin - 3:06 par mosu

» Animaux sauvages
Dim 2 Avr - 16:18 par gachdel

» Catastrophe à Fougères
Mer 28 Sep - 17:16 par gachdel

» Renard n'est plus un nuisible !
Mar 30 Aoû - 7:59 par mosu

» Photos des fleurs
Dim 7 Aoû - 16:30 par gachdel

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Les grands moments de ce jour là dans le passé

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Jeu 10 Mar - 0:24

J'ai en effet regardé ce téléfilm historique en 2 parties sur Colbert et Fouquet (quelle interpretation !)
Et Louis XIV était trés ressemblant avec le portrait qui trône au Louvre (impressionnante reconstitution)
Jolis Vaux-Le vicomte et Versailles ...
...
Quelle horreur cette lutte entre Colbert et Fouquet
Dans ce téléfilm je suis du côté de Fouquet (quelle horreur ce Colbert mais est-ce bien la vérité ?.. Colbert a été pourtant un des meilleurs ministres... on lui doit la flotte française, une des meilleures du monde !..).
...

solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mar 21 Juin - 7:08

21 juin 1791

Arrestation de Louis XVI à Varennes. Il était quelques minutes avant 8 heures du soir, ce mardi, lorsque le robuste maître de poste de Sainte-Menehould, Jean-Baptiste Drouet, un homme de vingt-huit ans, quitta son champ de la Mallasyse où il avait travaillé durant tout le jour et reprit le chemin de la poste située rue de la Porte-des-Bois (aujourd'hui rue Drouet). Une lourde berline, accompagnée d'un cabriolet, était en train de relayer et toute une foule se trouvait rassemblée autour des deux voitures. Assurément, c'était encore là des nobles qui émigraient et s'apprêtaient à fuir la Révolution qui faisait entendre ses sourds grondements. Drouet fut quelque peu étonné en voyant Dandoins, l'officier d'un détachement de dragons qui, depuis le matin, occupait le bourg, s'approcher de la berline et, la main au casque, parler respectueusement aux voyageurs. Il y avait là un gros homme coiffé d'une perruque roussâtre, trois femmes et deux petites filles... sans parler de deux femmes de chambre occupant le cabriolet et de trois valets qui aidaient au relayage. Cependant, Drouet, en remarquant la masse impressionnante des bagages qui recouvraient l'impériale de la grosse berline, recommanda à ses postillons « de ne pas crever les chevaux » durant la traversée de l'Argonne. A peine les deux voitures se sont-elles éloignées lourdement sur la route de Clermont que l'officier fait sonner le boute-selle. Aussitôt un bruit court le bourg : C'est la famille royale qui vient de passer ! C'étaient en effet Louis XVI, Marie-Antoinette, Mme Elisabeth, le dauphin déguisé en petite fille, sa soeur Mme Royale et Mme de Tourzel, gouvernante des enfants de France, qui essayaient de s'enfuir de Paris dont, depuis plus d'un an et demi, ils étaient les prisonniers.Drouet quitta seulement Sainte-Ménehould après avoir été mandaté par la municipalité et après avoir vu s'arrêter devant la maison de poste son collègue de Châlons qui, haletant et blanc de poussière, venait annoncer la fuite de la famille royale. On connaît la suite... Drouet rattrapera la berline à Varennes, mais le maître de poste de Sainte-Ménehould n'en est pas moins un voleur de gloire. Ce qui n'empêchera nullement Napoléon de lui dire : Monsieur Drouet, vous avez changé la face du monde.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Ven 24 Juin - 7:39

24 juin

Les feux de la Saint-Jean. Ils ont succédé aux feux sacrés que presque tous les peuples de l'Antiquité, Egyptiens, Perses ou Romains, allumaient à minuit le 21 juin, jour du solstice d'été. Avec l'époque chrétienne, la fête s'est maintenue, mais on l'a déplacée de quelques jours, simplement pour la faire coïncider le 24 juin, fête chrétienne de Saint-Jean-Baptiste. Si, à la campagne, la tradition la plus importante de la Saint-Jean demeurait les bûchers et les feux de joie, à Paris, la Saint-Jean était fêtée beaucoup plus solennellement. On dressait, sur la place de Grève, un immense bûcher qui n'était pas un simple entassement de branchages, mais une réelle construction en bois de soixante pieds de hauteur. A l'intérieur on y entassait des herbes nuisibles, telles que le chiendent. Tout au sommet de la pyramide, on plaçait un panier où se trouvaient enfermés deux douzaines de chats (parce qu'aux chats était liée une idée de sorcellerie), on y joignait un renard ou un loup, et même un ours. Tant pis s'ils ne font pas bon ménage, disait-on, ce n'est pas pour longtemps ! Quand tous les préparatifs se trouvaient terminés, le roi faisait une arrivée solennelle, accompagné des princes du sang, du gouverneur de Paris, du prévôt des marchands et tous les échevins, en grand habit de cérémonie, avec autour du cou des guirlandes de fleurs. On faisait tirer douze grosses pièces d'artillerie. Le roi tournait trois fois autour du bûcher. Après quoi, il y mettait lui-même le feu avec une torche de cire blanche, à poignée de velours cramoisi.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Dim 26 Juin - 6:40

26 juin 1682
La fameuse machine de Marly est terminée. Elle fait monter en masse les eaux du fleuve, ces eaux qui vont retomber en jaillissements féériques dans les bassins de Versailles et de Marly. La machine est considérée comme l'une des « merveilles du monde. » Ainsi que l'écrira Emile Magne, elle forme « un diabolique enchevêtrement de charpentes montant à plus de vingt mètres en l'air, au milieu desquelles quatorze roues monstrueuses » tournent lentement « en des coursières, avec d'effroyables grincements. »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Lun 27 Juin - 8:39

27 juin 776 av. JC
Premiers Jeux Olympiques. Au XVe siècle avant notre ère, un jeune homme avait, dit-on, battu à la course le roi de la région d'Olympie dans le but de pouvoir épouser sa fille. Il avait gagné et la course et la fille, aussi organisa-t-il tous les quatre ans des jeux pour célébrer sa double victoire. Cependant, les premiers Jeux Olympiques que les historiens connaissent avec précision datent seulement de 776 av. J.-C. Ils se déroulaient encore très modestement puisqu'ils ne comportaient qu'une seule course de 200 mètres. On possède même le nom du vainqueur de ces premiers jeux : il se nommait Corébos.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mar 5 Juil - 4:12

5 juillet 1099
Jérusalem était aux mains des Musulmans depuis six siècles. Les Croisés, parvenus jusqu'à cette ville au mois de juin, s'en emparent après un long siège et un immense massacre. Jérusalem devient la capitale d'un royaume latin s'étendant jusqu'à l'isthme de Suez. Godefroi de Bouillon en devient le premier chef mais refuse le titre de roi de Jérusalem, lui préférant celui d'avoué.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 9 Juil - 3:02

9 juillet 1516
Les chenilles et les mulots faisant beaucoup de dégâts dans le territoire de Troyes, en Champagne, Jean Milon, official, rendit une sentence « qui les admoneste, de se retirer dans dix jours, et faute de ce faire, les déclara maudites et excommuniées. »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Jeu 14 Juil - 2:48

14 juillet 1880
Jules Grèvy propose l'adoption définitive du drapeau tricolore et celle de la Marseillaise comme hymne national. Le 14 juillet est proclamé jour de fête nationale.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 16 Juil - 7:59

16 juillet 1536
Découverte du tabac. Jacques Cartier, en rentrant de son deuxième voyage, écrit la première description du tabac : « Les Indiens, déclare-t-il, possèdent une certaine herbe dont ils font provision chaque été, après l'avoir séchée au soleil. Les hommes seuls en font usage : ils en portent une certaine quantité dans un petit sac pendu à leur cou et dans lequel ils ont aussi un morceau de pierre ou de bois creux assez semblable à un sifflet. Pour se servir de cette herbe, ils la broient en poudre, la mettent à une extrémité du tuyau, puis, plaçant sur elle un petit charbon allumé, ils aspirent la fumée et en remplissent leur corps jusqu'à ce qu'elle s'échappe de leur bouche et de leurs narines, comme elle le ferait par une cheminée de maison. Ils allèguent que cette pratique est excellente pour la santé : nous essayâmes de faire comme eux, mais la fumée, en arrivant dans notre bouche, nous brûlait comme du poivre ! »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Jeu 25 Aoû - 21:38

26 août 1848
Emission du premier timbre-poste français. Il représente une tête de femme de profil, avec une couronne faite d'épis de blé, de feuilles et de grappes de vigne. Il y avait deux vignettes : une rouge et une noire suivant leur valeur : un franc et vingt centimes.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Dim 28 Aoû - 0:38

Super rubrique...

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 24 Sep - 6:47

24 septembre 1715
Mort de Dom Pérignon, moine bénédictin de l'abbaye d'Hautvilliers, près d'Epernay, qui était chargé de l'exploitation des vignobles. Sous sa conduite, les moines défrichèrent de nouvelles terres et doublèrent la superficie des vignes. Pour augmenter non seulement le rendement mais aussi la qualité, Dom Pérignon se plongea dans l'étude des vins et de la culture scientifique du raisin. Aussi publia-t-il un ouvrage : Mémoires sur la manière de choisir des plants de vignes convenables au sol, sur la façon de la provigner, de les tailler, de mélanger les raisins, d'en faire la cueillette et de gouverner les vins. C'est ainsi que, peu à peu, il découvrit le secret de la champagnisation. Certes, bien avant lui, les vins de Champagne étaient déjà très célèbres : « Les vins de la Gaule recommandés pour la table des rois, écrivait Pline, ne sont-ils pas ceux de la campagne de Reims ? »
Même le vin mousseux existait avant Dom Pérignon, mais ce vin était irrégulier et parfois la mousse trop abondante faisait éclater la bouteille. Pérignon étudia la quantité de sucre qui permettrait une mousse faible et contrôlable ; c'est cette mousse très légère et qu'il appelait le crémant, qui fera la réputation du champagne. En goûtant un grain de chaque raison, il parvenait à faire de savants et succulents mélanges. Il réussit aussi à donner à son vin une belle couleur blanche et transparente. Un de ses grands secrets était de mettre le vin en bouteilles au moment le plus favorable. Et ce secret, le monastère a réussi à le garder pendant plus d'un siècle.
C'est également Dom Pérignon qui, le premier, aurait employé le liège pour boucher les bouteilles à la place de l'étoupe de chanvre huilée et pressée qu'on utilisait auparavant. Il modifia la forme des bouteilles de champagne et leur donna, à peu de choses près, celle qu'elles ont encore aujourd'hui. C'est lui, enfin, qui aurait trouvé la flûte qui permet de voir la montée très gracieuse des bulles de vin de Champagne. Dom Pérignon devint aveugle à la fin de sa vie, mais il conserva une extraordinaire finesse de goût qui faisait l'admiration de tous les moines du couvent. Il lui suffisait en effet de croquer le moindre petit grain de raisin pour être aussitôt capable d'en connaître la provenance exacte.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mer 28 Déc - 7:57

28 décembre 1680
Apparition d'une gigantesque comète. La queue de cette comète observée dans toute l'Europe occupait la moitié de la voûte céleste. On devine combien cette image impressionnante occasionna de terreurs. De tous temps, il a existé un préjugé voulant qu'une comète soit le signe avant-coureur de quelque malheur ou de la mort de quelque personnage important. Mais en France, tout finit par des chansons et l'on fredonna :
Soyez bien sûr que la comète,
Du ciel la funeste interprète,
Prédit toujours la mort d'un grand ;
Ne voilà-t-il pas qu'à Versailles,
Etendu, couché sur la paille,
Vient de mourir un éléphant !
Bien des comètes sont demeurées célèbres dans l'Histoire : entre autres, celle quiest apparue après la mort de Dimitrius, roi de Syrie, en 146 av. JC, et dont le noyau était aussi gros que le soleil. La comète qui apparut à la naissance de Mithridate en 130 av. JC terrorisa. Les contemporains ont raconté qu'elle semblait embraser tout le ciel et qu'elle répandait deux fois plus de lumière que le soleil. Parmi les comètes célèbres, citons encore celle que virent les Normands de Guillaume le Conquérant, à la veille de l'invasion de l'Angleterre, et qui est représentée sur la tapisserie de Bayeux. Les comètes faisaient assurément déraisonner, du moins il faut le supposer lorsqu'on lit ce texte signé Ambroise Paré : « Cette comète était si horrible et si épouvantable qu'elle engendra grand terreur au vulgaire et qu'il en mourut beaucoup de peur ! Les autres tombèrent malades... Elle apparaissait être de longueur excessive et était de couleur de sang. A la sommité d'icelle on voyait la figure d'un bras courbé tenant une grande épée dans la main comme s'il eût voulu frapper. Au bout de la pointe, il y avait trois étoiles. Aux deux côtés des rayons de cette comète, il se voyait grand nombre de haches, couteaux, épées colorées de sang, parmi lesquels il y avait grand nombre de faces humaines hideuses avec les barbres et les cheveux hérissés. »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Mar 3 Jan - 5:25

affraid

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Ven 6 Jan - 3:49

6 janvier
Fête de l'Epiphanie. On a nommé cette fête la fête des Rois, dans la prévention généralement établie que les mages étaient des rois. Ces trois mages s'appelaient Balthasar, Gaspard et Melchior. Cette fête ne se célébrait autrefois qu'après avoir été précédée d'une veille et d'un jeûne très sévère. Il paraît surprenant, qu'à une coutume si pieuse, on ait substitué plus tard une solennité bien opposée à l'abstinence et à la mortification.
Les Romains faisaient à la fin de décembre, ce que nous avons transporté au mois de janvier, à l'occasion de la fête des Rois ; ils tiraient au sort avec des fèves à qui serait roi. Cet usage tirait son origine de ce que, chez les Grecs, on en usait pour l'élection des magistrats, d'où est venu ce précepte de Pythagore, a fabis abstine : « Ne vous mêlez point du gouvernement. » Cet usage, qui d'abord n'avait lieu qu'au mois de décembre, s'étendit ensuite à tous les autres mois de l'année. Anciennement, dit Plutarque, on créait un chef, un législateur, un roi de la table dans les repas les plus sages ; il se faisait de deux manières, ou par le sort du dé, ou par le choix des convives.
On raconte qu'en 1684, le roi Louis XIV décida de fêter le jour des rois avec tous ses courtisans. On avait installé cinq tables, une pour les princes et quatre pour les dames et, bien entendu, autant de galettes. Il y eut à chaque table un roi et une reine qui devaient à leur tour nommer des ministres, des officiers, des ambassadeurs... D'une table à l'autre on s'amusait follement à se demander protection, à se proposer des alliances et aussi à se déclarer la guerre. Ce jour-là Louis XIV ne fut pas le roi, et recevoir des ordres l'amusa tant qu'il décida de recommencer la fête l'année suivante.

Spoiler:
Nous on l'a déjà mangé le 23 décembre la galette, on a pas pu attendre

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Fanfan le Ven 6 Jan - 20:30

Mais ou vas tu chercher tout çà ? T'as une encyclopédie dans la tête ?
avatar
Fanfan

Messages : 338
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 7 Jan - 2:15

¿ sɐd suǝıʌnos uǝ,ʇ ǝu nʇ 'ǝloɔé,l à sıɹddɐ ɐ uo,nb ǝɔ ʇsǝ,ɔ

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 7 Jan - 2:26

7 janvier 1709
Ce jour-là commença l'un des plus terribles froids dont on a gardé le souvenir, un hiver, comme le dit Saint-Simon, qui « fut de deux mois au-delà de tout souvenir ». On pouvait aller à pied du Danemark en Suède. Le Zuyderzee fut totalement gelé et même, ce qui ne s'était produit qu'en 1234, tous les canaux et la lagune de Venise furent pris par les glaces. Le mardi 8 janvier 1709, le marquis de Dangeau notait dans son Journal : « Le roi n'a point voulu aujourd'hui aller à Trianon, parce qu'il vit hier, en allant à Marly, que ses gardes et les officiers qui le suivaient souffraient trop du froid excessif qu'il fait, car pour lui, ni le froid ni le chaud, quelque temps qu'il fasse, ne l'incommode jamais. »
Le 26 janvier, on put voire sur le Grand-Canal des boeufs tirer des traîneaux contenant des approvisionnements. Dans toutes les forêts d'Europe, les cerfs et les sangliers mouraient par milliers. Les courriers répétaient comme un leitmotiv : « On ne se souvient pas d'avoir ressenti un froid pareil. » Cependant, le froid prit une telle ampleur que Louis XIV, qui avait alors plus de soixante-dix ans, demeura confiné chez Mme de Maintenon. La température était atroce. « L'eau de la reine de Hongrie, les élixirs les plus forts et les liqueurs les plus spiritueuses cassèrent les bouteilles dans les armoires de chambres à feu et environnées de tuyaux de cheminées, dans plusieurs appartements de Versailles. »
Un magistrat parisien nous rapporte que « le pain gelait sur la table à mesure qu'on le mangeait. Le vin même gelait dans la cave. La bouteille de vin de Champagne se trouva toute gelée à l'exception d'un demi-verre qui était resté dans le centre de la bouteille, qui était tout l'esprit du vin et qui se trouva plus fort que de l'eau-de-vie. »
Toujours au cours de cet effarant mois de janvier 1709, le copiste de la marquise d'Huxelles dut interrompre son travail au milieu d'une lettre : l'encre de son encrier était gelée. Un incendie se déclara à Paris : lorsqu'on voulut sonner le tocsin, les cloches cassèrent ! Toutes les rivières de France étaient prises ; les moulins ne pouvaient tourner et les boulangers n'eurent plus de farine. Des centaines de personnes furent trouvées mortes de froid dans leur lit. Les oiseaux, gelés, tombaient en plein vol.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Lun 9 Jan - 5:03

9 janvier 1431
Début du procès de Jeanne d'Arc. La Pucelle aimait rire et plaisanter, tous ses compagnons d'armes l'ont attesté. Même au cours de osn procès, on peut voir que ses réponses afurent souvent empreintes d'humour et de bonne humeur. A l'un de ses juges de Poitiers qui lui demandait avec un fort accent limousin « quel langage parlaient ses voix », elle lui répondit un peu moqueuse : « en tout cas meilleur que le vôtre ! »
- Saint michel était-il nu ? interrogea Cauchon.
Jeanne éclata de rire :
- Pensez-vous que Dieux n'ait pas de quoi le vêtir ?

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  solognet le Lun 9 Jan - 7:05




<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
avatar
solognet

Messages : 1518
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 54
Localisation : SO AQUITAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Lun 9 Jan - 7:54

Jeanne d'Arc avait d'ailleurs déclaré:

Vous ne m'avez pas cru, vous m'aurez cuite !

Spoiler:
oki, je sors

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Lun 9 Jan - 11:23

Honte à toi Bella !!!!!

C'était à Rouen, pas loin d'où j'habitais enfant en Normandie.

Une histoire incroyable !!!!

J'ai appris hier que les rois mages étaient 4 et que ce n'était pas sûr qu'ils avaient exister.....

On va finir par douter de tout....

Non je ne suis pas cuite ce soir !!!

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Mar 17 Jan - 7:22

17 janvier 1601
Dans le traité de Lyon, le duc de Savoie cède au roi Henri IV: la Bresse, le Bugey, le pays de Gex et le Valromey. Charles-Emmanuel de Savoie obtient Saluces en échange, ainsi que toutes les anciennes positions françaises outre-monts.

---------------------

On nous cède comme du vulgaire bétail ..........

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Mer 18 Jan - 11:08

mais c'est un SCANDALE !!!! :lol: :lol: :lol:

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Bellator le Sam 21 Jan - 22:23

22 janvier 1685
Furetière est exclu de l'Académie française. Il avait fait paraître un dictionnaire où se trouvait pillé tout le travail de l'Académie. Certains passages étaient même démarqués sans qu'un seul mot fût changé. Et l'exclusion du « voleur » fut décidée. Cependant, pour exclure quelqu'un de l'Académie française, il faut un vote unanime de tous les Académiciens. Or, La Fontaine avait promis à Furetière de ne point donner sa voix contre lui. Mais toujours aussi distrait, La Fontaine se trompa et mit la boule noire à la place de la boule blanche, se faisant de Furetière, par cette distraction, un ennemi juré.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Merci de visiter le forum Invité
avatar
Bellator
Admin

Messages : 3704
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60

http://lesvaux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Elo le Lun 23 Jan - 11:05

Très intéressant, merci !! :)

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><> <><><><><><>
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
avatar
Elo

Messages : 450
Date d'inscription : 19/11/2010
Age : 54
Localisation : Dauphiné Rhône Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands moments de ce jour là dans le passé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum